Edito du 26 décembre 2021 ... Le jeu d’échecs, un sport individuel ?

, par  Pierre Leblic

Le jeu d’échecs est bien sûr un sport individuel par excellence. L’issue de la partie dépend de
la performance du joueur, non pas qu’il soit nécessairement meilleur mais il a mieux joué la
partie que son adversaire. On constate néanmoins que sur un tournoi de plusieurs rondes (7
ou 9 en général) les meilleurs joueurs (ceux dont le classement élo est le plus élevé) se
retrouvent en haut de tableau.
Notre discipline demande bien sûr des connaissances du jeu, de l’imagination, de la
concentration, des qualités physiques et c’est à chacune et chacun d’entre nous de
développer ces qualités afin de progresser.
Les compétitions sont organisées de façon à désigner les champions et championnes dans
toutes les catégories, jeunes et adultes, mixtes et féminines, en particulier le championnat
de France jeunes (jusqu’à junior) chaque année en avril et le championnat de France toutes
catégories en août.
Actuellement, le champion de France est Maxime Lagarde et la championne Pauline
Guichard. Ils ont l’un et l’autre gagné leur titre en 2019 à Chartres, les championnats 2020 et
2021 n’ayant pu se tenir.
Mais les compétitions se déclinent aussi par équipes, de quatre ou huit suivant les
compétitions. Plusieurs compétitions sont organisées pour les équipes de clubs, suivant le
niveau, mixte ou féminines. C’es compétitons par équipes sont à la fois un moment sportif,
parfois de haut niveau, comme le Top 16, le top féminin ou le top jeunes. Ils sont aussi des
moments privilégiés de rencontre et de convivialité.
Les compétitions individuelles ou par équipes ne s’opposent pas, elles se complètent, et
permettent à chacun de s’exprimer, de se confronter, de progresser, de partager une
passion commune.
Alors oui, les échecs, un sport individuel et aussi par équipes.

 

Pierre Leblic

Navigation

AgendaTous les événements