L’édito du Président (11 mai)

, par  François Bressy

En Occitanie, les échecs s’écrivent au féminin !

Après les titres de Championnes de France de Florence Rollot, chez les Minimettes, et Laura Summariva Paulin, chez les Pupillettes, en avril à Belfort, c’est par équipes que nos féminines ont brillé en ce week-end prolongé du 8 mai.

Les jeunes femmes d’EC Montpellier – Ana Matnadze, Adina Hamdouchi, Christine Flear et Marie Dubois - avaient fort à faire en Top 12 : elles terminent 3èmes de leur poule, assurant ainsi leur maintien en top 12 pour la prochaine saison.

Leurs voisines de l’Echiquier Nîmois – Silvia Collas, Meryl Bertrand, Gabrielle Nicolas et Laure Marchand (auteure d’un superbe 3 sur 3) – remportent le groupe Sud de Nationale 1 et accèdent au Top 12, où elles retrouveront l’an prochain les Montpelliéraines.

Soulignons également les places d’honneur des Carcassonnaises, 4èmes de Nationale 1, et des Toulousaines de Lardenne, 2èmes de la phase interrégionale de Nationale 2.

Ces résultats individuels et par équipes montrent que le secteur féminin de la Ligue d’Occitanie se porte plutôt bien : avec 22,68% de féminines licenciées, nous nous situons légèrement au-dessus de la moyenne nationale (21,10%). Plutôt encourageants, ces chiffres montrent également un fort potentiel de développement.

Des financements spécifiques du CNDS existent pour développer le secteur féminin : tâchons de les utiliser au mieux. Le label féminin attribué par la Fédération (dépôt des dossiers jusqu’au 14 mai) donne également une image positive de l’engagement des clubs dans ce secteur.

Avec nos deux championnes, Florence et Laura, et nos deux clubs en Top 12, Montpellier et Nîmes, nul doute que les échecs féminins sont promis à un bel avenir en Occitanie.

Navigation

AgendaTous les événements